Association pour l'Appartement de Jour

Expédition Gombessa par Tina

laurent ballesta index

Nous avons visité l’exposition du poisson coelacanthe avec l’ApAJ en février. C’était très intéressant, donc je voulais faire un article sur cette expédition. Une équipe de chercheurs français et sud-africains se sont lancés le lundi 5 Avril 2010 dans une observation inédite de cet animal.

gombessaLongtemps considérés comme n’existant qu’à l’état de fossiles, les coelacanthes vertébrés vivent cachés dans des grottes par 100 mètres de fond. Ce poisson est le chaînon manquant entre les poissons et les premiers vertébrés. Une créature aux airs préhistoriques, avec des pattes naissantes le long de ses nageoires et même le commencement de ce qui laisse présager de futurs poumons. Sur toute la seconde moitié du XXe siècle, des pêcheurs retrouvent, totalement par hasard, quelques spécimens vivants de ce qui semblait être une espèce rare et disparue. Pour les zoologistes, c’est la découverte du siècle.

L’expédition «Gombessa» (nom du coelacanthe donné par les habitants des Iles Comores) doit permettre d’étudier l’animal dans son milieu naturel au fin fond de la baie de Sadwana près de la frontière avec le Mozambique. Pour Laurent Ballesta, responsable de cette expédition c’est «comme si d’un seul coup, des spécialistes de dinosaures pouvaient entrer dans Jurassic Park».