Association pour l'Appartement de Jour

Le réseau

Les objectifs et l’organisation de l’Appartement de Jour s’appuient sur la collaboration mise en place avec tous les réseaux existants qui recouvrent un champ élargi d’activités sociales sur le canton et les représentants légaux.

L’ApAJ entretient un lien permanent avec les réseaux. Quatre types de collaborations peuvent être définis :

Les partenaires-placeurs :

Ces partenaires appartiennent le plus souvent aux services publics mais ils peuvent également être des partenaires privés (associations, médecins, etc.).

Les partenaires pendant l’accompagnement :

Comme il est souvent mentionné, l'Appartement de Jour se veut être une passerelle entre le "dedans" et le "dehors" et non un lieu offrant une prise en charge globale du jeune adulte.
La mobilisation vers le monde extérieur est un des facteurs éducatifs essentiels à une (ré)insertion sociale, relationnelle, (pré)professionnelle ou encore familiale de la personne. Un des objectifs de l’ApAJ est de faciliter cette (ré)insertion.
La collaboration avec les réseaux de soins dont les personnes accompagnées peuvent bénéficier est fondamentale. Elle vise ainsi à éviter des hospitalisations à long terme et à promouvoir une meilleure médiation entre les soins et la vie quotidienne.

Les familles :

Les jeunes adultes ont un besoin immense de la reconnaissance familiale. Tout travail de changement et de prise d’autonomie est difficilement mis en place par le jeune adulte si ce processus n’est pas réellement reconnu par le(s) parent(s). Ceci particulièrement lorsqu’il habite avec sa famille.
Ce constat nous amène donc à travailler en collaboration avec les parents. En règle générale, il y a une à deux rencontres par année. En cas de crises ou de décisions importantes à prendre elles peuvent être plus fréquentes. Sauf situation exceptionnelle, tous les entretiens se font en présence des jeunes adultes et en accord avec eux.

Les partenaires-relais :

L’équipe de l’Appartement de Jour a souvent eu de la difficulté à trouver des partenaires pouvant s’inscrire dans un travail de suite, ceci expliquant parfois un accompagnement se prolongeant au-delà de l’âge mentionné sur les documents de l’association. Aujourd’hui, il existe de nouveaux partenaires pouvant assurer un suivi, principalement au niveau du lieu de vie.
Une collaboration régulière permet de bien préparer ce passage et de prendre le temps nécessaire.